SFR Presse
Sud Ouest Dimanche
2 décembre 2018

Ça, c’est un job pour le nettoyeur

1 min

Infiltration. L’agent 47 n’a pas grand-chose pour susciter l’empathie : personnalité lisse, sens de l’humour aux abonnés absents, capacités ultimes dans le domaine de l’assassinat. Ce deuxième opus de la licence refondée récemment n’innove pas, mais en perpétue les points forts : des exercices d’infiltration exigeants parmi des ennemis conduits par une IA presque retorse, une scénarisation digne d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :