SFR Presse
Challenges
27 juin 2019

Pour EDF, l’EPR provoque trop de courts-circuits

2 min

Les réparations que l’électricien va devoir effectuer à Flamanville fragilisent toute la filière nucléaire. C’est le scénario catastrophe pour EDF. Un avis de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) oblige l’électricien à réparer les huit soudures défectueuses de l’EPR de Flamanville (Manche). L’opération va occasionner au moins deux ans de retard supplémentaires et alourdir la facture de 2 milliards

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :