SFR Presse
Le Figaro
11 août 2019

Takis, un Jupiter magnétique sur l’Olympe de l’art

Valérie Duponchelle

3 min

Valérie Duponchelle
Valérie Duponchelle

La Tate Modern de Londres a adressé dès le 9 août sur Twitter ses regrets de voir partir Takis, « un esprit unique, poétique et inventif qui n’a cessé et ne cessera d’inspirer des générations d’artistes ». Né Panagiotis Vassilakis le 25 octobre 1925 à Athènes, Takis l’autodidacte, le Jupiter magnétique, le génie autoproclamé et l’adepte du soleil, y est en gloire, de toute sa pétillance sculptura

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :