SFR Presse
Libération
21 juin 2019

Belfort : chez General Electric, on achève bien les «Alsthommes»

Révoltés après l’annonce de la suppression d’un millier de postes par le géant américain fin mai, les salariés du site franc-comtois et des habitants défileront dans les rues de la ville samedi. Ce drame social en cache un autre : depuis de nombreuses années, les méthodes de management importées d’outre-Atlantique broient le moral des employés, malgré les alertes des syndicats.

11 min

1 like

General Electric (GE) a réveillé le Lion de Belfort. Ce samedi, toute la ville défilera dans les rues de la citadelle industrielle pour soutenir les salariés de GE menacés par une saignée sans précédent. Et demander des comptes au géant américain, qui a foulé au pied ses engagements. Au gouvernement français aussi, accusé d’avoir laissé faire. Et pour cause : en s’offrant les activités énergie d’A

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :