SFR Presse
Libération
2 décembre 2019

A Londres, un sommet pour tenter de sortir l’Otan de la «mort cérébrale»

Les chefs des Etats membres de l’alliance militaire se retrouvent ces mardi et mercredi, sur fond d’offensive turque en Syrie et en présence d’un Trump récalcitrant.

3 min

Il y a deux ans environ, ça semblait une excellente idée. Theresa May occupait alors Downing Street. Organiser à Londres les commémorations du 70e anniversaire de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) avait du sens. C’est dans la capitale britannique qu’a été ouvert le premier quartier général de l’alliance, en 1949. Il avait ensuite déménagé à Paris en 1952. Puis, en 1967, un an ap

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :