SFR Presse

« Tous ces gens qui ne sont pas accueillis, c’est triste »

Frédéric Ferlicot, 50 ans, guide bénévole, estime que l’incendie du deuxième monument le plus visité de Paris, n’éloigne pas les touristes. Au contraire.

Christine Mateus

1 min

Comptable la semaine, Frédéric Ferlicot est guide bénévole le week-end à Notre-Dame de Paris pour l’association Casa (Communautés d’accueil dans les sites artistiques). Après deux jours d’abattement à la suite de l’incendie, il constate que cela n’a pas fait fuir les visiteurs. Allez-vous encore à Notre-Dame ? Je ne peux plus y faire de visite, mais j’y vais encore très régulièrement. Malgré les s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :