SFR Presse
Le Figaro
12 décembre 2018

Un perdant magnifique

WILLIAM KENNEDY Une ex-gloire du base-ball devenu clochard revient dans sa ville.

Christophe Mercier

3 min

Christophe Mercier
Christophe Mercier

RÉVÉRÉ aux États-Unis, considéré comme une espèce de classique, un Faulkner de l’État de New York, dont Albany, sa capitale, serait le Yoknapatawpha, William Kennedy (né en 1928) n’a jamais obtenu en France une renommée digne de son talent. Sur les huit romans, entre Legs (1975) et Chango’s Beads and Two-Tone Shoes (2012), qui constituent son « cycle d’Albanie », seuls les six premiers ont été tra

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :