SFR Presse
L'Express
8 avril 2020

La censure pour masquer le fléau

PHILIPPE CHALAGUE

2 min

Le dernier métro, sur l’une des trois lignes du Caire, peu avant le couvre-feu imposé à 19 heures, offre un spectacle inquiétant. Certains passagers portent des masques, mais tous sont collés les uns aux autres. La promiscuité en Egypte, pays qui compte 100 millions d’habitants, est permanente. « Les mesures adoptées par le gouvernement depuis quelque temps n’ont, hélas, pas changé grand-chose à n

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :