SFR Presse
Le Télégramme
29 septembre 2019

Le chimérique « réduit breton »

2 min

Alors que l’armée française s’effondre en mai 1940 sous l’effet de la guerre éclair, menée par la Wehrmacht, les autorités françaises envisagent de créer un « réduit breton », un point de fixation de l’ennemi qui permettrait de tenir un territoire sur le continent avant une contre-offensive. Paul Reynaud l’évoque le 7 juin : « Un tel réduit situé à proximité de l’Angleterre, qui nous enverrait des

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :