SFR Presse
Le Parisien
24 mai 2019

Un trésor qui a du sel

1 min

« Avec le sel, il n’y a rien de mathématique. Tout dépend du soleil, de la pluie, des vents », sourit Loïc Picard, un saunier installé à Ars-en-Ré. De juin à septembre, une centaine de professionnels récoltent patiemment et sur 450 ha le sel de mer de Ré la Blanche, un surnom directement lié à ce trésor glané ici depuis le Moyen Age. Outils en bois Les marais salants, que l’on sillonne avec délice

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :