SFR Presse
Sud Ouest
3 août 2018

Les autorités bottent en touche

1 min

Si ce campement constitue une occupation illégale d’un terrain appartenant à une collectivité, son expulsion n’a pas été ordonnée par le tribunal de grande instance (TGI) de Bordeaux qui a donné six mois à ses occupants pour quitter les lieux. Une récente décision que la Communauté de communes (CdC) Jalle Eau Bourde espère voir voler en éclats. Elle vient de ressaisir le TGI. Une audience est prév

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :