SFR Presse
Libération
26 avril 2019

Jean Robert-Charrier : «Le théâtre privé doit d’urgence se renouveler»

En dépit du péril financier, le dynamique directeur du Théâtre de la Porte-Saint-Martin reprend pendant plusieurs mois la pièce-fleuve «Ça ira (1), fin de Louis», de Joël Pommerat, grand succès du théâtre public.

4 min

L’an dernier, à la même époque, on a pu revoir pendant trois mois Cendrillon, le spectacle culte de Joël Pommerat, sur une scène du théâtre privé, celle du Théâtre de la Porte-Saint-Martin. Cette année, Jean Robert-Charrier, son novateur directeur, a choisi de programmer jusqu’à mi-juillet Ça ira (1), fin de Louis, toujours de Pommerat, qui restitue le présent et l’urgence des débats publics penda

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :