SFR Presse
Courrier Picard
20 août 2019

L’ex-président face aux juges

1 min

Le procès pour corruption de l’ex-chef de l’État, Omar el-Bechir, qui a été destitué en avril, s’est ouvert hier à Khartoum, la capitale soudanaise. Celui qui a régné d’une main de fer sur le pays durant trois décennies a reconnu avoir perçu 90 millions de dollars en espèces de l’Arabie saoudite. Ce procès ne concerne en revanche pas les lourdes accusations de crimes (de guerre et contre l’humanit

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :