SFR Presse
Libération
3 juin 2019

Meurtres conjugaux : des vies derrière les chiffres

1 min

Elles s’appelaient Mariette, Nathalie, Martine… Agées de 65 ans, 47 ans et 64 ans, elles ont été tuées en mai par leur partenaire. Chaque année, plus de cent femmes meurent ainsi en France de la violence de leur conjoint, leur mari ou leur ex. Derrière une statistique qui se répète froidement, il y a des prénoms, des histoires, des vies, des victimes collatérales. Cette litanie funéraire égrène, m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :