SFR Presse
Le Figaro
25 juin 2020

Une procédure disciplinaire, signe du malaise entre avocats et magistrats

Paule Gonzalès

2 min

« IL FAUT sauver le soldat Nioré. » C’est ce que se sont sans doute dit tous les anciens bâtonniers et les grands ténors du Barreau parisien comme Éric Dupond-Moretti, Francis Szpiner, Hervé Temime, Marie-Alix Canu-Bernard, Christian Saint-Palais, Thierry Herzog ou Jacqueline Laffont venus soutenir, jeudi matin, leur confrère ­Vincent Nioré, délégué du bâtonnier aux perquisitions des avocats. C’e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :