SFR Presse
Corse Matin
29 mars 2019

Des tirs entendus après l’arrestation d’un opposant

1 min

La capitale du petit archipel des Comores a été secouée hier par une fusillade entre les forces de l’ordre et un groupe d’hommes armés qui a fait trois morts, en pleine crise politique née de la réélection contestée du président Azali Assoumani. Les échanges de tirs ont éclaté autour de la principale caserne militaire de Moroni, juste après l’arrestation d’un chef de l’opposition qui refuse de rec

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :