SFR Presse
Le Figaro
21 août 2018

Spike Lee : « Il reste encore beaucoup à faire   pour raconter des histoires avec des points   de vue différents »

ENTRETIEN  Avec « BlacKkKlansman », grand prix au Festival de Cannes, le réalisateur américain sort d’une période creuse. L’occasion d’évoquer la place des Noirs au cinéma et dans la société américaine, ses amis, ses envies et très peu ses ennuis.

Etienne Sorin

5 min

2 likes

Casquette vissée sur la tête, Spike Lee s’efforce d’être fidèle à sa réputation. Celle d’un cinéaste peu amène avec les journalistes, a fortiori quand ils sont blancs. Mais, en ce lundi 20 août dans un hôtel du centre de Londres, il peine à tenir son rôle. ­Spike Lee a toutes les raisons d’être heureux et aimable. BlacKkKlansman, auréolé du grand prix au Festival de Cannes, démarre fort aux États-

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :