SFR Presse
L'Équipe
1 septembre 2019

Le paddock sous le choc À l’annonce du décès d’Anthoine Hubert, écuries et pilotes se sont murés dans le silence. Et la peine.

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

3 min

1 like

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

SPA-FRANCORCHAMPS – Soudain, le paddock s’est tu. Les écuries de F 1 ont annulé une à une leurs conférences de presse. Les portes des hospitalités se sont fermées. En contrebas, dans le box de l’écurie de F 2 d’Anthoine Hubert (BTW Arden), les mécaniciens n’en pouvaient plus de trop retenir leurs larmes. Alors ils ont craqué, tout en accomplissant machinalement leurs tâches, prenant soin de la mon

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :