SFR Presse
Le Figaro
13 août 2019

Introduire des cellules humaines dans l’embryon d’un animal doit rester interdit

Binet, Jean-René

3 min

L’annonce des perspectives de création, au Japon, d’embryons d’animaux incluant des gènes humains suscite en France une vive émotion. Le projet de recherche autorisé par le gouvernement nippon consistera à introduire des cellules-souches humaines dans un embryon de rat, qui, après implantation dans l’utérus d’une rate, devrait développer un organe humain déterminé : le pancréas. Si l’objectif - 

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :