SFR Presse
Midi Libre
15 juillet 2018

Kévin Mayer, décathlonien : « On est bien parti »

1 min

montpellier En 1998, j’étais trop jeune. J’avais 6 ans mais je me souviens que je faisais le tour du quartier avec le drapeau de la France quand il y avait des buts. C’était mes idoles. Je vais le vivre différemment. J’irai sur la place de la mairie de Montpellier, ce sera une vraie ambiance à part, exceptionnelle. J’ai l’impression que les Belges étaient les plus durs à battre. Je pense qu’on es

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :