SFR Presse
Le Figaro
28 juin 2018

Une promesse du candidat Macron qui a déjà connu plusieurs mues

Marcelo Wesfreid

2 min

C’EST L’UNE des devises en vogue dans la macronie : « On fait ce qu’on a dit. » Et pour cause. De nombreux ­engagements ont été respectés à la ­lettre. Il en va tout autrement, toutefois, du service national universel. Discuté, remanié, controversé : cette promesse a finalement débouché sur une version light à mille lieues de la copie originale. L’idée émerge en toute fin de campagne, le 18 mars

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :