SFR Presse
Le Figaro
22 mai 2019

Stanislas Niox-Chateau, service gagnant

SUCCÈS  Le jeune patron de Doctolib, qui vient de lever 150 millions d’euros, est à la tête d’une des « licornes » françaises. Cet ancien tennisman a fait du sport un mode de management et une culture de l’excellence.

Keren Lentschner

4 min

Keren Lentschner
Keren Lentschner

Depuis un mois, Stanislas Niox-Chateau a rejoint un club très fermé. Celui des patrons de « licornes » françaises, ces entreprises du numérique valorisées plus d’un milliard d’euros, qui compte déjà BlaBlaCar, Deezer ou encore vente-privee. Doctolib, qu’il a fondé il y a seulement six ans, vient de lever 150 millions d’euros. Certains y verraient le Graal. Pas lui. « C’est un moyen pour moi de con

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :