SFR Presse
La Croix
19 octobre 2018

CD. Un oiseau bleu au chant onirique

Nathalie Lacube

1 min

Nathalie Lacube
Nathalie Lacube

Laure Slabiak, contralto, et son compagnon Olivier Slabiak, du groupe Les Yeux Noirs, ont choisi le nom de BlauBird pour leur premier disque. En référence à L’Oiseau bleu de Maurice Maeterlinck, et en choisissant de dire « Blau », « bleu » en allemand comme en yiddish – les langues de leurs aïeux. Leur album, d’une grande intensité mélodique et vocale, trouve des passerelles entre spleen et espoir

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème