SFR Presse
L'Indépendant
5 septembre 2018

Et maintenant, Cocagi...

P. C.

2 min

P. C.
P. C.

usap-Lyon. Victime d’une entorse du genou, le centre Adrea Cocagi pourrait manquer jusqu’à quatre semaines. Faudra-t-il faire bénir tous les joueurs de l’USAP par Monseigneur Turini, évêque de Perpignan-Elne ? Si ce n’était la peur du ridicule, le club catalan pourrait bien pester contre la malédiction qui rôde au-dessus de sa tête. Hier encore, la poisse s’est manifestée. Touché au genou face à A

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :