SFR Presse
Le Parisien
24 janvier 2020

La planète victime dela mode

Nous achetons toujours plus de vêtements, toujours moins chers… Corrolaire de cette frénésie, nos vêtements durent de moins en moins longtemps et ça, ce n’est pas bon pour l’environnement.

Émilie Torgemen (textes),Delphine Goldsztejn (photos) À Bruay-La-Buissière

3 min

Émilie Torgemen (textes),Delphine Goldsztejn (photos) À Bruay-La-Buissière
Émilie Torgemen (textes),Delphine Goldsztejn (photos) À Bruay-La-Buissière

Des combinaisonsde ski démodées, des draps aux couleurs fanées, des tonnes de layettes à peine tachées… Quelque 240 000 t de textiles usagés sont récupérés chaque année en France. Ceux qu’on appelle les « chiffonniers », qui collectent et revalorisent nos fringues inutilisées, sont un bon baromètre de l’état de l’industrie de la mode. Or les acteurs sont catégoriques : la qualité de nos tenues de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :