SFR Presse
Le Figaro
7 août 2019

La renaissance de Sungnyemun, porte du « royaume ermite »

Ce « Trésor national numéro un » sud-coréen a brûlé en 2008 sous les yeux catastrophés des Séoulites. Sa reconstruction a été une cause nationale.

Sébastien Falletti

5 min

1 like

Sébastien Falletti
Sébastien Falletti

DES ASPÉRITÉS tachettent les imposants murs de granite gris pâle, encadrant la lourde porte de fer, tels des poinçons laissés par l’histoire sanglante de la péninsule coréenne. Des traces de balles affleurent à la surface du minéral granuleux, stigmates des furieux combats entre les troupes communistes de Kim Il-sung et leur adversaire « sudiste », appuyé par les GI de MacArthur. En 1953, Séoul es

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :