SFR Presse

Trois hommes et un faisceau d'indices

3 min

Le 3 août 2017, les braqueurs du Super U de Saint-Paul laissent peu de traces derrière eux. Leurs visages sont dissimulés par des foulards et des capuches. Et leurs mains gantées. Sans compter qu'ils ont très vite pris la fuite dans la nuit. Les gendarmes se penchent sur les images de vidéo-surveillance du jour qui ne donnent rien. Par contre, la téléphonie se révèle payante. Elle permet de positi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :