SFR Presse
Sud Ouest
12 mars 2019

La première mort de l’absent

Yves Harté,Il s’agit désormais de se lancer dans un autre défi, aussi important que celui qui, voilà soixante ans, donna un visage à la jeune Algérie indépendante.

2 min

1 like

Yves Harté,Il s’agit désormais de se lancer dans un autre défi, aussi important que celui qui, voilà soixante ans, donna un visage à la jeune Algérie indépendante.
Yves Harté,Il s’agit désormais de se lancer dans un autre défi, aussi important que celui qui, voilà soixante ans, donna un visage à la jeune Algérie indépendante.

Ce n’est ni un corps, ni une voix, ni même une image qui briguait une cinquième candidature. C’était une absence. Un vide nommé Bouteflika. Cette même absence a fait savoir, hier, qu’elle renonçait à un ultime mandat, fut-il transitoire comme il avait été brièvement proposé. Une dépêche d’agence l’a fait savoir. Une dépêche d’agence, qui a provoqué la sidération et une joie aussi rapide qu’un feu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :