SFR Presse
Le Figaro
29 juin 2020

La droite dénonce un jugement « très sévère »

Emmanuel Galiero Marion Mourgue

3 min

Emmanuel Galiero Marion Mourgue
Emmanuel Galiero Marion Mourgue

SOUS LE CHOC. En apprenant lundi la condamnation de François Fillon à cinq ans de prison dont trois avec sursis, les élus LR ne trouvent pas les mots, dans un mélange de surprise, de tristesse et de réprobation. Il est l’heure du déjeuner quand les téléphones portables commencent à sonner. L’alerte de la condamnation s’affiche sur tous les écrans. « Penser qu’il y a trois ans, il était au pinacle

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :