SFR Presse

"Tout a été légalement mis en œuvre"

2 min

Le maire de Saint-André reconnaît avoir consulté le cabinet d'avocats à l'époque, "mais nous n'avons pas attendu cette note pour cadrer légalement les deux associations", déclare t-il dans un communiqué. Il se défend ne pas avoir agi en indiquant avoir mis en place des mesures avant même la rédaction de la note. Il rappelle que Jean-Claude Ramsamy n’était plus membre de l’association au moment du

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :