SFR Presse
Libération
11 octobre 2019

Manhattan transfert

Pierre Péju fait revivre le psy bipolaire Horace W. Frink, protégé puis écarté par Freud

4 min

On entre dans le nouveau roman de Pierre Péju, l’Œil de la nuit, comme dans un film. Un film en noir et blanc, qui commence à New York en 1915, deux ans avant que les manchettes des journaux annoncent l’entrée en guerre des Etats-Unis - on voit les titres tourbillonner en gros plan. Le héros s’appelle Horace, Horace W. Frink. A la première phrase, un klaxon le fait sursauter, manifestation intempe

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :