SFR Presse
Le Figaro
23 juillet 2019

Avec la congélation des ovocytes, la loi prévoit la fécondation tardive

Stéphane Kovacs

3 min

ELLE n’est pour l’instant autorisée qu’à des fins médicales, notamment pour des femmes atteintes de cancer. La congélation des ovocytes pourrait bientôt être ouverte à toutes, « à partir de 30 ou 32 ans », en vue d’une grossesse ultérieure, a indiqué la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dans une interview au JDD publiée fin juin, soulignant qu’elle souhaitait le faire « de façon très encadrée, p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :