SFR Presse
Le Figaro
15 septembre 2019

Pas de miracle pour « Colombine »

Dans l’habit d’une religieuse, Corinne Masiero n’est pas frappée par la grâce.

François Aubel

1 min

François Aubel
François Aubel

L’inconvénient avec une forte tête comme Corinne Masiero, c’est que l’on veut lui faire porter tous les chapeaux. En l’occurrence, dans Colombine, téléfilm en deux parties, il s’agit d’un voile, celui d’une petite sœur des pauvres qui, au fin fond de la brousse, soigne comme elle peut les malades et les enfants. Cela faisait un moment que TF1 lorgnait Capitaine Marleau ou plutôt son audience, cha

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :