SFR Presse
Libération
11 septembre 2018

Bobi Wine, icône de l’Ouganda désenchanté

Le rappeur devenu député, critique envers le président Yoweri Museveni et très suivi par les jeunes, a quitté son pays pour les Etats-Unis après avoir été emprisonné. Il affirme avoir été torturé par le régime, qui le voit comme une menace.

4 min

Tracée à la peinture blanche, l’inscription #FreeBobiWine (Libérez Bobi Wine), se répète tous les quelques mètres sur les murs et façades de Kamwokya, un quartier pauvre de la capitale ougandaise, Kampala. C’est dans ces ruelles délabrées qu’a grandi Robert Kyagulanyi Ssentamu, 36 ans, mieux connu sous son nom de scène, Bobi Wine. Star locale de l’afrobeat, il est devenu en quelques mois l’ennemi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :