SFR Presse
Le Figaro
6 août 2019

Politique

Marion Mourgue

2 min

Gérald Darmanin s’est toujours dit qu’après la politique il ouvrirait un bar à vins, à Sienne, en Italie. « J’aime les métiers de la restauration, confie-t-il. Il faut savoir faire autre chose de sa vie en politique. À un moment donné, il faut arrêter. Ça ne veut pas dire ne pas revenir un jour. » Une manière de boucler la boucle ? Son père était tenancier de bistrot - Le Bonus, à Valenciennes, du

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :