SFR Presse
Le Figaro
7 janvier 2019

Le gouvernement dénonce « le silence » de l’opposition

Pierre Lepelletier

2 min

APRÈS les nouvelles violences qui ont émergé samedi lors de la mobilisation des « gilets jaunes », le gouvernement a regretté l’absence de condamnation de l’opposition. « Aucun patron d’aucun parti n’a eu de réaction suite à l’intrusion de “gilets jaunes” dans mon ministère, suite aux violences sur la mairie de Rennes, sur les préfectures… C’est une capitulation morale et intellectuelle d’une gran

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :