SFR Presse
Sud Ouest
1 juin 2019

Elle réclame 60 000 € à l’intercommunalité

1 min

SAINT-ANDRÉ-DE-CUBZAC En 2018, Hélène Richet a été écartée de la direction du nouvel office de tourisme de la Communauté de communes (CdC) du Grand Cubzaguais. Pour l’adjointe au maire de Saint-André-de-Cubzac, cette décision est due à ses positions politiques. Mais surtout à Nicolas Bertaud, directeur général des services de la CdC, qu’elle accuse de harcèlement sexuel. Hélène Richet a saisi le C

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :