SFR Presse
Le Figaro
22 janvier 2019

Chanel et le couturier des Lumières

HAUTE COUTURE   Hier, Karl Lagerfeld présentait un défilé inspiré du XVIIIe, son siècle de prédilection. Très fatigué, il n’est pas venu saluer son public. Une absence qui donnait à l’événement une teinte aussi mélancolique qu’historique.

Hélène Guillaume

4 min

Hélène Guillaume
Hélène Guillaume

Chaque veille de défilé, Karl Lagerfeld reçoit, dans son studio de la rue Cambon, amis et journalistes lors de cet exercice tout « chanelien » de l’accessoirisation - les mannequins se présentent au maître, qui donne ses dernières instructions aux premières d’atelier et finalise la silhouette par les bijoux et autres sacs. Seulement, avant-hier, il recevait en comité réduit. « Trop de monde passa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :