SFR Presse
Midi Libre
11 juin 2019

Fin mars, un autre bain de sang

1 min

Plus de 150 Peuls avaient déjà été massacrés fin mars non loin de la ville de Bankass (centre), au Mali. Des hommes vêtus en chasseurs Donzo avaient attaqué les localités d’Ogassagou et de Welingara. Selon un habitant d’Ogossagou, cette tuerie semble avoir été orchestrée en représailles à une embuscade tendue par un groupe islamiste affilié à al-Qaïda, au cours de laquelle 23 soldats étaient morts

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :