SFR Presse
Midi Libre
14 juin 2018

Répondre maintenant

1 min

Le chef de l’État a-t-il eu tort de rester en retrait sur la question du devenir des 629 migrants de l’Aquarius ? A-t-il eu raison de ne pas céder à l’émotion collective soulevée par les atermoiements européens sur leur sort ? Le débat fait rage. Et à juste titre. Bien sûr, céder à la facilité de la surenchère aurait été contre-productif. Lui qui a observé François Hollande s’enfermer dans le pièg

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :