SFR Presse
Libération
3 octobre 2018

May se pose en «Dancing Queen» contre le chaos

1 min

La salle est debout, hilare. Elle applaudit à tout rompre et se trémousse au rythme de Dancing Queen, le tube d’Abba. Sur scène, Theresa May… bouge. Il serait faux de dire qu’elle danse, mais elle a réussi son entrée. Devant les conservateurs rassemblés mercredi à Birmingham pour la clôture de leur congrès annuel, la Première ministre britannique avait décidé de prendre à bras-le-corps le surnom d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :