SFR Presse
Libération
2 août 2019

carnet d’échecs

1 min

Quelle fut la plus «belle» gaffe des échecs ? On pourrait répondre le 21e coup de Vishwanatan Anand (Cf1) dans la 9e partie contre Magnus Carlsen en 2013, lors du tournoi des candidats. Ou le 14e coup de Boris Gelfand (Db6) dans sa 8e partie contre Anand en 2012. Mais le prix de beauté revient sans conteste au coup Fb4 joué, lors du championnat du monde de 1892, par Mikhaïl Tchigorine : il laisse

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :