SFR Presse
Le Figaro
11 juillet 2018

Le président américain préfère les pays de Visegrad

Isabelle Lasserre

2 min

1 like

IL L’A LUI MÊME résumé un jour en une phrase : les « pires ennemis » de l’Amérique sont parfois ses « soi-disant amis ». Mais s’il déteste Angela Merkel et l’Allemagne, s’il attaque sans ménagement ses alliés d’Europe occidentale, Donald Trump est plus à l’aise avec les pays du groupe de Visegrad - Pologne, Hongrie, Slovaquie, République tchèque -, qui mènent la fronde, à l’est de l’Europe, contre

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :