SFR Presse
Le Parisien
18 août 2019

Toujours plus de déchets radioactifs dans la Manche

L’ONG Greenpeace milite pour l’arrêt des rejets de substances radioactives en provenance du site de retraitement de la Hague. Selon Orano (ex-Areva), ces rejets font l’objet d’un « contrôle strict ».

De Nos Envoyés Spéciauxtextes : Erwan Benezetphotos : Guillaume Georgesdans Le Cotentin

3 min

1 like

De Nos Envoyés Spéciauxtextes : Erwan Benezetphotos : Guillaume Georgesdans Le Cotentin
De Nos Envoyés Spéciauxtextes : Erwan Benezetphotos : Guillaume Georgesdans Le Cotentin

@erwanbenezet Terre, air ou mer, Greenpeace se déploie sur tous les terrains pour alerter l’opinion sur le nucléaire et ses conséquences. Vendredi, c’est au large du Cotentin (Manche) que l’ONG a monté une action à bord du « Rainbow Warrior III ». Pourquoi le Cotentin ? C’est l’un des endroits les plus nucléarisés au monde. Entre la centrale de Flamanville (deux réacteurs en fonctionnement, plus l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :