SFR Presse
Var Matin
29 mai 2020

Évasion à Vidauban : le bracelet n’était pas posé à la bonne cheville

G. D.

2 min

G. D.
G. D.

Être condamnée à 18 mois de prison pour escroquerie, à purger sous la forme d’un placement sous bracelet électronique, et se débrouiller pour faire porter ce bracelet par une autre personne, c’est assez gonflé. Et même « fort de café », avait estimé le procureur du tribunal correctionnel de Draguignan, à une audience « pré-confinement » fin février dernier. Delphine, 45 ans et sept condamnations p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :