SFR Presse
Le Parisien
4 avril 2019

Le DJ qui joue du pipeau

Une plainte a été déposée contre Terrence Parker par deux organisateurs de soirées qui ont versé des cachets. L’artiste américain s’était engagé à deux endroits différents le même soir et avait annulé au dernier moment.

Timothée Boutry

2 min

Timothée Boutry
Timothée Boutry

Une tête d’affiche réputée, une salle complète et une belle soirée en perspective. Quand il décide de programmer l’artiste américain Terrence Parker le 17 novembre dernier au Nouveau Casino, une salle parisienne branchée, Alexandre Cabaret, directeur artistique de l’association Togaether, est ravi. Installé à Detroit, le DJ américain de musique électronique jouit d’une belle réputation. Le cachet,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :