SFR Presse
Le Figaro
27 mai 2019

Reste à convaincre Nissan

Bertille Bayart Emmanuel Egloff

2 min

Cela fait dix-sept ans que Nissan regrette - le mot est faible - de ne pas disposer de droits de vote au titre de sa participation dans le capital de Renault. L’opération de rapprochement entre Renault et Fiat-Chrysler (FCA), si elle se réalise, va changer cette situation. La nouvelle entité sera en effet localisée aux Pays-Bas, de droit néerlandais donc. Or, ce sont les règles du droit français

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :