SFR Presse
Courrier Picard
2 février 2019

Dlovan Alizadeh

1 min

« Il faut forcer son destin ». Dlovan Alizadeh, ancienne journaliste irakienne désormais réfugiée politique, est porteuse d’un message : « Dire que les étrangers comme moi viennent pour gagner de l’argent, ce n’est pas la vérité ». Cette exilée, arrivée en 2014 à Noyon sans parler le français, a depuis enchaîné quatre stages dans la vente, un CDD au restaurant McDonald’s et plusieurs contrats en i

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :