SFR Presse
Le Figaro
2 novembre 2018

Narendra Modi cajole les 400 millions de paysans indiens

Endettés, subventionnés, les agriculteurs pèsent lourd dans l’économie et dans les urnes.

Emmanuel Derville

2 min

Emmanuel Derville
Emmanuel Derville

ASIE Plus que six mois. Au printemps 2019, l’Inde organisera le plus grand scrutin du monde pour renouveler la Chambre basse du Parlement fédéral. Le premier ministre, Narendra Modi, affûte déjà ses arguments pour sa réélection. Le message est simple : « le changement » est en marche, un terme qu’il a répété neuf fois durant son discours du 15 août, jour de l’indépendance. Il y a un secteur, au m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :