SFR Presse
Libération
11 septembre 2018

Action directe : Jean-Marc Rouillan livre sa saga sanglante

Désormais libre de sa parole, l’ancien membre du groupe terroriste publie ce mercredi «Dix Ans d’Action directe», que «Libération» a pu lire en exclusivité. Il retrace le parcours de ses militants, depuis l’activisme antifranquiste jusqu’aux assassinats et au démantèlement de l’organisation, en 1987.

6 min

1 like

Toulouse, le 26 août en fin d’après-midi. Chemise blanche, jean, baskets, clope au bec : de prime abord, Jean-Marc Rouillan, 66 ans - vingt-huit ans de prison dont dix à l’isolement - a l’air d’un vieux marlou à la retraite. Difficile d’imaginer que ce sexagénaire au crâne rasé fut l’un des fondateurs d’Action directe (AD), ce groupe terroriste d’extrême gauche auteur de 80 attentats et des assass

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :